Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
dominiquedevillers.overblog.com

BIOGRAPHIE

14 Décembre 2013, 11:00am

Publié par DEVILLERS Dominique

Le camée

A me lire, vous pourriez penser que la vie d'artiste peintre ressemble au monde des bisounours. Il est vrai que, jusqu'à présent, je ne suis jamais vraiment rentré dans le dur !...

En fait, notre vie est faite des mêmes joies et des mêmes peines que le commun des mortels sinon que parfois nous mettons notre vie en danger, que ce soit d'un point de vue financier ou créatif !...

C'est le cas de l'histoire que je vais vous raconter, elle aurait pu me coûter ma carrière. Bien qu'ancienne, vous comprendrez que je sois très discret sur les noms propres et les titres !... mais tout est vrai !...

Nous sommes au début des années 80. Mme De..... épouse d'un haut fonctionnaire de l'état me confie un grand tableau à restaurer. Je suis très heureux et 'effectue le travail avec plaisir.

En nettoyant le tableau, j'ai la chance de découvrir une signature qui donne à l'oeuvre, déjà de très bonne facture, une valeur beaucoup plus importante. La cliente et moi sommes aux anges et c'est sans doute ce qui sauvera ma vie !...

Madame est heureuse et me confie ce camée à restaurer. Il s'agit du portrait d'un personnage relativement important de la petite histoire, pardonnez moi de ne pas être plus précis.....

Il n'y a guère de problème, il s'agit de raviver les couleurs à la peinture à l'eau, les réhausser la gomme arabique, un travail somme toute banal !...

Il faut dire, qu'à l'époque, je ne suis pas très riche (je n'y suis guère plus maintenant) et j'ai du mal à chauffer mon atelier, plus que sommaire. Il m'arrivera souvent de travailler la goutte au nez sans m'en rendre compte, tellement je suis passionné.

Je suis donc concentré sur mon travail, ignorant l'environnement local qui doit être frisquet. Et ce qui ne doit jamais arriver, arriva !... mon pinceau m'échappe des doigts et va s'écraser sur le nez de ma "personnalité"..... Catastrophe !....

Je suis désemparé.... bien entendu, il n'existe aucun document auquel je puisse me référer pour reprendre l'affaire et je me vois donc contraint de repeindre ce nez de mémoire...

Evidemment, je n'y arriverai que moyennement et ma cliente s'en apercevra !.... Elle est furieuse et je crois que je ne dois mon salut qu'au début de cette histoire. Tout compte fait, elle sera assez classe et je la remercie encore, trente ans après car avec un procès, je ne serais pas là à vous raconter la vie d'un artiste peintre....

Jamais de ma vie, je n'ai recommencé cette erreur et je touche du bois. C'est vous dire la concentration qu'il faut pour faire ce métier.

La morale s'il y en a une est qu'en toute circonstance, il faut rester humble et que le meilleur des hommes peut faire, un jour une bêtise !...

Gardons nous de juger !....

Ceci n'est pas le camée dont je parle, c'est juste une illustration.

Ceci n'est pas le camée dont je parle, c'est juste une illustration.

Commenter cet article