Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
dominiquedevillers.overblog.com

ANECDOTES (FRANCE)

13 Octobre 2014, 10:04am

Publié par DEVILLERS Dominique

Souvenirs, souvenirs

En général, ce que l'on aime est de partager ses bons souvenirs. En l'occurrence, lorsque l'on a apprécié un bon restaurant, on s'empresse d'en parler à ses amis en leur recommandant l'endroit et ajoutant moult détails sur le menu et les vins puis l'accueil chaleureux des patrons.

Personnellement, je ne sais pas pourquoi mais, j'ai choisi l'inverse. Vous faire part de différentes aventures que j'ai vécu dans ces établissements. Peut être l'envie de vous faire sourire.

Le premier souvenir qui me vient à l'esprit est cette auberge bretonne qui se trouve quelque part entre Lorient et Rennes. Nous sommes en 1977, c'est la tombée de la nuit, le lieu est idyllique. Nous sommes seuls avec mon épouse, et prenons place dans de magnifiques fauteuils "louis XIII", et le service peut commencer.Entre l'apéritif et l'entrée, je ne sais plus exactement, un énorme berger allemand, le chien des patrons, vient nous rendre visite. Il farfouille dans le sac de ma femme qui est à ses pieds et repart avec son paquet de cigarettes dans sa gueule. Surpris et étonnés, voire amusés , nous ne savons quelle attitude adopter. C'est quand même un gros berger allemand !...

Le plat arrive, nous avons commandé des steaks au poivre. Avec la côte de boeuf, c'est un de nos mets favoris. Oh mon Dieu !.... Il y a tellement de poivre que je ne sens plus rien. Comble du malheur, j'avais choisi un Gevrey-Chambertin pour accompagner notre repas. Je ne serais jamais le goût qu'il avait !... une horreur !...

Puis le plateau de fromage nous est présenté et là, c'est un nouvel exploit. Ce fut la première et dernière fois que je vis un gruyère suinter comme ça !...

C'est peut être pour cette raison que nous étions seuls dans ce restaurant toute la soirée !...

Le deuxième qui est dans ma mémoire se situe dans la principauté d'Andorre. Encore une fois un endroit charmant, une jolie terrasse avec des nappes à carreaux sur les tables, le tout au dessus d'un magnifique gave. Nous sommes début Septembre 1978, le temps est radieux, un bon moment en perspective !...

Je ne sais pas pour vous mais , moi , quand j'arrive au restaurant j'ai souvent besoin d'aller me laver les mains comme on dit pudiquement. Et j'ai la première surprise de la journée. Les toilettes sont en béton et à la turque !... Et elles sont décorées sur tous les bas de mur, d'une matière brune dont je vous laisse deviner l'origine et l'odeur !...

Ce serait aujourd'hui, je quitterais les lieux immédiatement mais cette fois là, je décidais d'oublier l'incident et de m'attabler. Aucun souvenir précis du repas mais plutôt de la fin. Alors que nous arrivions aux fromages, nos voisins derrière mon épouse quittaient leur table. Et je vois dans le dos de ma femme un drôle de manège. Le serveur arrive, débarrasse les couverts.... et attrape les 4 coins de la nappe et.... Hop , bascule tout dans le ruisseau.... Serviettes en papier, pain et canette de boisson comprises !... Une manière express de faire le ménage !...

Nous quittons cette endroit, nous nous promenons dans la cité et par hasard, nos pas nous guiderons vers l'arrière de ce même restaurant et nous nous retrouvons devant un amas de poubelles toutes éventrées. Je crois que nous avons visité l 'endroit le plus "dégueulasse" de toutes les Pyrénées !....

(A suivre )

Commenter cet article