Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
dominiquedevillers.overblog.com

BIOGRAPHIE

21 Janvier 2015, 12:25pm

Publié par DEVILLERS Dominique

Saint Calais

Pourquoi cette femme me parle de Saint Calais. Je n'en sais rien mais d'un coup, elle fait remonter en moi des sacrés souvenirs.

Personne ne connait Saint Calais, cette petite ville située dans la Sarthe, coincée entre... nulle part... et nulle part !... Peut être, si par chance vous connaissez Manu Dibango et que vous l'avez entendu parler de cette bourgade ou il a vécu la même chose que moi une quinzaine d'années auparavant.

En 1968, j'ai réussi a brillamment loupé mon B.E.P.C. Je ne suis pas trop en avance dans mes études. Bien sur, j'ai l'excuse de mon accident à l'oeil gauche mais surtout, depuis deux ou trois ans, je suis quasiment livré à moi même et je suis bien plus intéressé par la musique, le Golf Drouot, le bus Palladium que par l'école.

Je décide alors d'arrêter la scolarité et de rentrer dans le monde des adultes. Le métier qui se rapproche le plus de mon côté artistique est celui de la photographie. Je rentre donc en apprentissage chez un artisan. Mais je n'avais pas vu cela comme cela !... Moi qui pensait faire des clichés rapidement, me retrouve à passer la serpillière dans le magasin, à laver les vitrines, en ayant la trouille qu'un copain ne passe dans la rue, à passer des journées dans le noir à développer des photos !... Au bout de 3,4 mois je plaque tout et veut reprendre les études et décrocher ce fameux B.E.P.C, mais je vais le payer très cher !...

L'école dans laquelle j'étais avant avait refusé de me reprendre, je pense que les curés en ont eu un peu marre de moi. Nous sommes en Octobre, le père directeur, une beau faux-cul, propose alors à ma mère de m'envoyer à Saint Calais, une sorte d'école, genre boite à Bac pour les élèves en difficulté.

Lorsque j'arrive avec ma mère pour m'inscrire, je suis agréablement surpris. Nous sommes accueillis dans le hall d'entrée en marbre avec une belle collection de pierres et fossiles. Puis dans le bureau du directeur, encore un curé avec un fort accent sarthois mais habillé moderne avec un pantalon velours côtelé et un col roulé, l'affaire s'annonce bien !... C'est signé !... Je rentre la semaine prochaine en Pension !... Ma mère ne verra jamais la suite !...

Saint Calais

Commenter cet article