Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
dominiquedevillers.overblog.com

BIOGRAPHIE

11 Janvier 2016, 09:27am

Publié par DEVILLERS Dominique

Charlatans, frimeurs et autres !..... (Suite du 21/12/2015)

Dans le même ordre d'idées, il me revient cette anecdote ou la bêtise est reine.

Il y a quelques années, j'ai le plaisir d'exposer le travail de mes élèves dans une magnifique ferme fortifiée de notre Beauce.

L'endroit est somptueux et merveilleusement restauré. Il s'agit d'un week end "portes-ouvertes" pour aider a l'entretien de la bâtisse !... Nous ne sommes pas seuls à montrer notre travail. Il y a des artisans, des producteurs locaux.... et d'autres artistes peintres.

Le travail de mes étudiants est à la mesure de leur ancienneté chez moi et de leur talent mais je peux témoigner que leur labeur tient la route. Tout est construit et bien en place. Je suis très fier d'eux et ils me le rendent bien.

Nous sommes donc installés dans une grande pièce avec une superbe cheminée et nous avons essayé de faire une petite mise en scène pour mettre en valeur nos tableaux et ,sans forfanterie nous sommes satisfaits de notre installation, nous attendons les visiteurs de pied ferme.

Mais.... nous sommes entourés de deux hurluberlus qui, pendant toute l'exposition, essaierons de nous piquer la vedette !...

Le premier se tient en face de nous, légèrement sur la gauche. Il s'agit d'un artiste peintre au talent plus que douteux qui, avec une "grande gueule" cherche à attirer le chaland en exposant sa théorie sur le "nombre d'or" et durant toute cette expo, je devrai l'entendre raconter ses monstruosités aussi balourdes que lui.

Le second est sur notre droite, son talent n'est guère meilleur que le premier mais son discours est aussi éloquent que l'autre. Il s'est improvisé spécialiste du portrait et débite ses âneries sur l'art du portrait tout en massacrant un modèle qu'il 'a installé en face de lui !...

Que voulait vous faire ?.... Je ne peux intervenir au risque de passer pour un pédant !.... Et nous devons nous taper ses balivernes pendant deux jours !...

Vous savez ce que l'on dit : quand on est mort nous ne le savons pas, la douleur est pour les autres....

Quand on est con c'est pareil !.....

Commenter cet article