Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
dominiquedevillers.overblog.com

VOYAGES

14 Novembre 2016, 09:24am

Publié par DEVILLERS Dominique

Voyages (suite du 21/10/2016)

Mais l'événement marquant de mon voyage en Angleterre reste, à coup sûr, le festival de l'île de Wight.

Moi, qui d'habitude, est plutôt fâché avec les dates me souvient très bien de celle ci. Nous sommes en Août 1970.

Il y a eu l'année d'avant le festival de woodstock et, déjà, celui de l'île Wight mais ils n'avaient pas bénéficié d'annonces médiatiques comme celle dont je parle.

La fête était programmée depuis longtemps et c'était la joie dans la bande à laquelle j'appartenais.

Nous étions une petite dizaine décidés à participer à l'événement. Chacun se rendait en Angleterre par ses propres moyens et l'on se retrouverait sur place.

quelques jours avant, nous prîmes donc la route, mon frère et moi. Je n'ai pas vraiment de souvenirs d'auto-stop mais je me rappelle que nous passions notre première nuit sur un chantier en construction, dans le centre de Rouen, à deux pas de la cathédrale.

Le lendemain, nous arrivons à Dieppe où nous passions notre deuxième nuit enveloppés dans nos couchages, sur les galets. 

Puis nous embarquons pour le sol Anglais  et encore pour l'île de Wight.

Arrivés sur place;  c'était incroyable, des hordes de jeunes gens affluaient. Nous arrivâmes dans une toute petite ville (dont le nom m'échappe). Les habitants étaient relativement affables. Il faut dire qu'ils avaient été échaudés l'année précédente et qu'il avaient eu le temps  de se préparer. Et puis tout cela était bon pour le commerce local.

Enfin nous étions sur le site, un endroit avec de nombreuses collines couvertes de tentes partout. Et  un monde fou !..... (Nous saurons plus tard que nous étions 600 000 environ ).

Les gens commençaient à se masser devant les portes d'entrée car les places allaient être chères. A ce moment, il me revient un souvenir qui allait faire vaciller mon enthousiasme pour le monde des hippies. La foule, où qu'elle soit s'avère être dangereuse et stupide. Alors que les organisateurs s'apprêtaient à ouvrir les portes, les gens poussaient de plus en plus et se bousculaient. Juste devant moi, une jeune femme enceinte, se trouva à terre et personne n'y prêtait attention. J'étais le seul à hurler se d'écarter. Fort heureusement, je réussis à la relever et nous finîmes par entrer. 

Bien entendu, nous avions retrouvé nos copains chartrains et les premiers arrivés avaient réservé un emplacement pour les autres. Ainsi regroupé nous allions passer trois jours à squatter l'endroit et écouter la musique . 

C'était mieux d'être regroupé , cela permettait de s'absenter quelques instants et de retrouver sa place.

Certes, nous étions organisés mais encore une fois j'ai perdu une part de mes illusions. Nos voisins anglais ou allemands l' étaient bien mieux que nous. Ils s'étaient installés avec des cartons remplis de victuailles et de boissons pour tenir le siège !.... Mais.... ils ne partageaient pas !.... Que la fête commence et place à la musique !...

Ainsi j'ai pu découvrir une affiche formidable... et ce quasiment  24/24 heures.

De ma mémoire il ressort, les Doors avec un Jim Morrison qui a fait son concert  , les yeux  fermés presque tout le temps. Les Who qui m'ont réveillé à une heure avancée de la nuit, un Jimy Hendrix qui a mis une éternité à s'accorder, il  à quitté la scène, puis est revenu pour un concert mémorable, les Ten Years After avec leur rock énergétique, sauf que l'organiste, frère d'Alvin Lee, je crois ressemblait plus à une potiche qu'à un vrai musicien.

Puis encore, les Moody Blues, Free, Donovan, je suis sûr que j'en ai oublié un paquet mais je me souviens avoir découvert un groupe qui m'a marqué : Les Black Windows.

Bien sûr, ce sont mes souvenirs personnels mais je vous invite,  si l'événement vous plaît, à vous procurer le DVD, "Festival de l'île de Wight".

Tout à une fin et il faudra se résoudre à quitter l'endroit qui ressemble à un vrai dépotoir avec des déchets partout. Nous même devions être crasseux. Notre groupe doucement va se rendre vers le port pour un retour et l'histoire pourrait s'arrêter là !.... Mais non !... 

Alors que nous déambulons au milieu de tous ces détritus, l'un d'entre nous donne un coup de pied dans un vieux sac en cuir abandonné. Curieux , il ouvre et tombe sur une énorme surprise !.... Le sac est rempli de..... Hashish !....

Evidemment que nous ne pouvons retrouver le propriétaire. Je ne ferais pas, ici, l'apologie des stupéfiants. Il y a prescriptions et pour ma part, j'ai fumé mon dernier joint, il y a plus de 35 ans !.... 

 

 

VOYAGES

Commenter cet article