Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
dominiquedevillers.overblog.com

BIOGRAPHIE

4 Avril 2013, 17:47pm

Publié par DEVILLERS Dominique

UBU OU KAFKA ?....

On est souvent injuste ! Toujours prêt à critiquer en oubliant, bien souvent, de se regarder mais il faut bien admettre qu'il est des situations "croquinolesques". Ce sont toujours les mêmes qui trinquent mais honnêtement ils chargent la mule.

Je vais donc vous parler de la "sécu".

Mon épouse souffre d'arthrose et lors de ses crises, elle est obligée d'arrêter son travail. Ses articulations enflées empêchent tout mouvement. Il ne s'agit pas de faire pleurer dans les chaumières, chacun porte sa croix, mais même dans les moments compliqués on peut être amené à sourire.

En décembre, elle subit ces agressions et doit s'arrêter. Au bout de quinze jours, elle se dit qu'elle pourrait essayer de reprendre pensant à l'inconvénient de son absence pour ses collègues. Le lundi, elle prend sa voiture et doit se rendre à l'évidence. Elle ne peut pas conduire..... Au bout de une à deux heures, elle renonce, prend rendez vous chez son docteur qui comprend la situation et prolonge l'arrêt de travail. L'incident est clos. Elle ira jusqu'à la fin du mois!.....

En janvier, elle repart au travail (attendant, malheureusement, la prochaine crise) et la vie continue. Nous avons plutôt l'habitude de regarder vers l'avenir !...

Vers la fin du mois arrive un courrier de la "sécu" :

- "Madame, vous avez perçu trop d'argent lors de vos indemnités journalières."

C'est ce qu'ils appellent les sommes "indues" !... .Mais si elles sont indues, pourquoi les versent ils ?... En effet, ils ont considéré que pour une heure trente de travail, elle méritait trois jours de carence !...

- "Madame, vous nous devez donc 104 euros. (j'oublie les centimes)... Mais !... Si vous voulez, vous pouvez faire une demande de recours gracieux!... Auprès de nos services !..."

Ce n'est pas la fin du monde, mais quand vous avez été malade, cent euros c'est cent euros !...

Alors, puisqu'ils nous le proposent, afin de l'aider, je prends ma plus belle plume et m'applique à leur expliquer la situation, surtout sans les agresser, politesse et courtoisie sont de rigueur et je fais appel à leur sens humain !.... J'y ai passé du temps mais je suis fier de moi !... Attendons la suite... J'ai d'autres chats à fouetter !... Mais après tout, qui ne tente rien n'a rien !... Pour tenter de récupérer cent euros, j'en ai déjà dépensé une vingtaine...

Février démarre et le temps passe... La réponse arrivera trois semaines plus tard !...Ma femme me tend l'enveloppe, je lis le contenu et... Je ne peux m'empêcher d'éclater de rire !....

- "Madame, nous avons bien reçu votre demande de recours.... Et afin de pouvoir étudier "l'éventualité" d'une remise de dette, nous vous remercions de bien vouloir remplir ces formulaires et nous les renvoyer !..."

Il y a quatre pages à remplir. Au départ, ce sont des questions d'identité, ça va !...Puis le salaire et celui du conjoint !...On peut suivre !... Page 2, cela se complique !... Il faut la photocopie de l'avis d'imposition recto verso puis l'évaluation de tous nos biens : Immeuble, terrains, titres, mobilier, véhicules etc....Non, mais tu penses que je connais la valeur de nos voitures qui ne sont plus cotées à l'argus et mes meubles de récup... Pour la plupart !...

Mais ce n'est pas fini !... Il faut, pour cent euros, donner toutes nos charges mensuelles avec justificatifs. Tu me vois en train de de photocopier tout ça !... Et puis encore d'autres charges : Assurances, mutuelles diverses et si on est surendetté etc, etc..

Bien sur que je peux faire tout cela... Mais le temps que je vais y passer dépassera largement le remboursement de la somme escomptée, déjà amputée de vingt euros, je vous le rappelle. Sortir les documents des archives, les photocopier, remplir le dossier, plus le coût des cartouches de couleur, les timbres et 22 kilomètres pour trouver la poste acceptant ma grande enveloppe.

J'explique donc à mon épouse avec ironie : "Tu vois, pour récupérer cent euros, cela m'en coutera largement autant sans compter que ce n'est pas sur qu'ils nous remboursent. Dans ce cas, cette histoire nous couterait deux cents euros.

J'ai donc fini par payer !.. Ou du moins rembourser cette somme "indue". Il parait que nous avons la meilleure administration au monde !...J e n'ose imaginer comment cela se passe ailleurs.

Je ne sais pas s'il y a une morale à cette histoire et cela me fait mal d'écrire ça mais j'ai l'impression que l'honnêteté n'est plus de mise. Si vous êtes malade, n'ayez aucune pensée pour vos collègues qui se fatiguent à vous remplacer, ne tentez rien, le "je m'en foutisme " est de rigueur. Et, surtout, face à l'administration, ne faites pas de vagues !...

Je sais que, malheureusement, il y aura d'autres crises d'arthrose mais je veillerai personnellement à ce que cette dernière soit bien finie avant une éventuelle reprise !..

Mon chèque a été touché !.. Comme j'aurais aimé une gentille lettre :" Madame, nous accusons réception de votre chèque et nous vous en remercions !.. "Mais là, faut pas rêver !....

BIOGRAPHIE
BIOGRAPHIE

Commenter cet article