Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
dominiquedevillers.overblog.com

BIOGRAPHIE

23 Juin 2013, 14:49pm

Publié par DEVILLERS Dominique

MUNICH (suite et fin !....) suite du 09.06.13.

Le lendemain, il faut penser à rentrer !..... Sur le chemin du retour vers Munich, nous aurons encore l'occasion de visiter Linderhof. Un des châteaux fantasmagoriques de Louis II de Bavière. Je ne peux vous narrer ici l'historique de ce roi mais vous pouvez aller voir sur wikipédia. J'aurai le plaisir, plus tard, de visiter deux autres de ses châteaux. Nous sommes entre Wald Disney et Versailles !... C'est vraiment à voir !....

Toutes les belles histoires ont une fin !... Nous nous retrouvons donc au parc des expositions à remballer tout notre matériel et nous prenons la route en sens inverse.... Curieusement, je n'ai guère de souvenirs de ce retour. J'ai l'impression de le vivre en accéléré, un peu comme si je voulais finir au plus vite ce récit. Mais c'est comme ça à chaque fin d'expo !.. Quand on installe, on peaufine, on prend son temps et quand on range, on est pressé, on veut rentrer et c'est souvent à ce moment qu'on abime des choses !...

Bref ! Nous arrivons à l'atelier et mon récit n'est pas fini !.... Une énorme surprise nous attend....

Nous descendons du camion.... et montons à l'étage pour retrouver mon associé et sa femme. La maison est étonnamment silencieuse.... Patricia perçoit un bruit dans la chambre, elle entre et arrive juste à temps pour ôter..... une seringue du bras de la femme qui cherchait à se suicider !..... Dans son lit, enceinte et en pleurs, elle nous explique que, durant notre absence, son mari qui était à Lyon, je vous le rappelle, s'était amouraché d'une jeune fille de 17 ans qu'il avait embauché. Il était donc parti avec celle ci, ne finissant pas les stands sur place....

C'était une véritable catastrophe !... Hormis la peine personnelle de cette femme, les commanditaires, à juste raison; ne voulaient pas payer !...

Nous nous retrouvions, aprés tous ces efforts, sans un rond !.. Incroyable !.. Ne vous méprenez pas, j'ai beaucoup de compassion pour la douleur d'autrui, mais c'est mon histoire de peintre que je vous raconte et je me retrouvais dans une situation dont je n'avais pas la responsabilité. Le directeur de Matra était plutôt satisfait de notre travail en Allemagne. Il voulait même que nous nous occupions, ma femme et moi, de ses prochains stands mais je ne possédais pas les machines et, après cette perte sèche colossale, je ne pouvais réinvestir, pensant d'abord à boucher les trous financiers personnels !... Ce fut la fin de mes créations de stands !..

J'aurai des nouvelles de la femme, plus tard. Elle aura repris son ancien métier et panser ses blessures . Je n'en aurai jamais de mon associé !..........

(fin..)

Château de Linderhof (Allemangne)
Château de Linderhof (Allemangne)

Château de Linderhof (Allemangne)

Commenter cet article