Publié le 23 Juillet 2014

Pas de dépôt

Avec les galeristes, je ne fais pas de dépôt. Ils achètent, je leur consens une belle ristourne mais ils payent ou je garde mes oeuvres.

La raison est simple, car un galeriste qui a vos oeuvres en dépôt n'est pas plus pressé que ça pour vous défendre. S'il a acheté, il est beaucoup plus motivé. Mais il y a autre chose, cela revient cher au peintre de s'enquérir si les toiles ont été vendues ou pas, il faut se déplacer, manipuler et quelquefois pour rien. Et puis, n'étant pas homme d'argent il m'est souvent arrivé d'oublier des pièces à tel endroit. Je me rappelle d'une galerie à Villers sur Mer qui doit en avoir deux ou trois et qui ne m'a jamais donné de nouvelles. (Je dois reconnaître que j'en ai jamais pris non plus !)

Mais toutes ces réflexions sont surtout venues à la suite d'une histoire que je vais vous narrer.

Dans les années 80, je trouve une galerie qui accepte mes miniatures en dépôt à Beaune en Bourgogne. L'endroit est idéalement placé, sur le place des Hospices de Beaune et la directrice me semble sympathique.De plus elle est d'origine beauceronne et cela créé des liens. Je lui confie 9 pièces. Cela ne me pose pas de problèmes particuliers car j'ai souvent l'occasion de me rendre en Bourgogne. Je ne suis pas du genre à téléphoner tous les quatre matins pour prendre des nouvelles de mes oeuvres, mais au bout d'un certain temps ,n'en ayant pas ,je prends mon appareil et m'inquiète du sort de mes tableaux. Au bout du fil, je sens la galeriste bizarre mais ne me tourmente pas plus que çà .Devant me rendre en Bourgogne prochainement, nous convenons d'un rendez-vous tel jour à 9 heures du matin.

A l'heure précise je suis devant la galerie et personne n'est présent. Je sens le coup fourré et décide de m'installer dans ma voiture sur le parking avec vue sur la vitrine, et j'attends. Effectivement, quelques cigarettes et deux heures plus tard, elle vient ouvrir la galerie. Elle a du penser que je serais parti, mais je suis là !...

Et dès que je vois les lumières allumées, je m'introduis dans la boutique. Après l'avoir saluée, je m'inquiètes du sort de mes miniatures. Elle bafouille je ne sais quoi et m'explique qu'elle les a mis en exposition à l'hôtel Mercure de la ville. Je sens l'arnaque et lui rétorque :

"Ecoutez, ce n'est pas grave, je vais les reprendre, ce que je vous propose c'est que je tienne votre galerie et vous allez les chercher !... J'attends ici !.."

Je l'a sens très embêtée, elle bafouille encore des trucs que je ne comprends pas et finit par m'avouer :

"Ecoutez, nous avons eu un début d'incendie dans l'atelier (où je ne sais trop où) et vos miniatures ont été abîmées."

Je m'attendais à pleins de choses mais pas à cela !...

Puis il me vient l'idée :

- "Mais vous êtes assurée ?"

- "Oui, bien sur !..." me dit-elle

- "Et vous avez été remboursée ?"

- "Ben oui" me dit-elle

- "Alors c'est simple, vous me payez les oeuvres et nous sommes quittes !"

Elle s'exécute de mauvaise grâce mais le fera !....

En effet, elle espérait que je me désintéresse de l'affaire et surtout ne pas me payer les peintures.

Tout compte fait, cette mésaventure ne se terminera pas trop mal pour moi mais j'y aurai passé une bonne journée et c'est pourquoi je ne veux plus de dépôt et d'histoires abracadabrantes avec ce système.

Les Hospices de Beaune

Les Hospices de Beaune

Voir les commentaires

Publié le 17 Juillet 2014

Washington D.C

Puisque je suis aux U.S.A à l'heure où j'écris, je vais vous faire part de ma dernière visite.

A cinq heures, du matin nous prenons la route pour un périple de 900km, environ, pour Washington. Le voyage est très agréable mais il n'y aura qu'un seul arrêt à 10h30 dans la ville de Morgantown, pour un breakfast. Mon estomac et ma vessie sont très heureux, je remplis l'un et vide l'autre. Nous aurons traversé l'Ohio, la West Virginia et le Maryland.

La West Virginia est semblable à elle même, c'est à dire des paysages agréables mais sans fin. Si vous traversez une forêt, vous en avez pour 100 à 200 km et pas âme qui vive...

Nous passons les montagnes des Appalaches mais presque sans s'en rendre compte tellement les routes sont larges. Le Maryland redevient un peu plus civilisé mais nous approchons de la grande ville.

Notre arrivée à Washington est plus agréable car nous l'abordons par le nord et j'ai un peu l'impression de me retrouver à Neuilly. Nous nous dirigeons vers l'hôtel qui se trouve à Georgestown. Pas loin du quartier des ambassades et de la maison du vice président des Etats-Unis. Il y a pire comme endroit ! Notre chambre est spacieuse et confortable !... Le temps de déposer nos bagages, de se mettre de l'eau sur le visage, de soulager ma vessie qui a quand même fait la deuxième partie du voyage dans broncher !... Et hop, mon guide, courtier et ami entreprend de me faire visiter Washington. Il doit être 15h30, Washington D.C (District of Columbia) est un peu un état dans l'état. La comparaison est hasardeuse, mais je pourrais penser au Vatican (je ferai une autre comparaison hasardeuse plus tard). Les américains ne se rendent pas à Washington mais à D.C c'est mieux de le savoir, car la première fois que l'on m'a demandé de ce que je pensais de "D.C", je suis resté quoi !.... Ici se trouvent toutes les autorités : FBI, CIA etc... et bien sur le président !...

Nous prenons un taxi qui nous conduit sur le Mall, car en fait cette ville, pour un touriste c'est ici... Le Mall est le lieu où il y a les "Mémorials"et les deux monuments principaux, la Maison Blanche et le Capitole. Ma deuxième comparaison douteuse vient maintenant car quand je vois cette perspective avec cette enfilade de monuments, je pense au Champ de Mars à Paris mais puissance dix. Il faut s'habituer tout est gigantesque ici!... La différence est qu'au lieu d'avoir des bâtiments urbains sur les côtés comme dans notre capitale française, le parcours est bordé d'immenses musées divers et variés très intéressants et... gratuits !... Tout est tellement passionnant que nous passerons trois jours ici mais pas tout à fait comme un visiteur normal vous comprendrez plus tard.

(A suivre...)

photos volées dans la voiture : la route, Morgantown et Cumberlan
photos volées dans la voiture : la route, Morgantown et Cumberlan
photos volées dans la voiture : la route, Morgantown et Cumberlan

photos volées dans la voiture : la route, Morgantown et Cumberlan

Voir les commentaires

Rédigé par DEVILLERS Dominique

Publié dans #voyages

Publié le 15 Juillet 2014

GALERIE

Jimi Hendrix.

Ce tableau est le premier d'une série qui sera, je l'espère , fructueuse!... J'attaque les grands formats pour les U.S.A

Voir les commentaires

Rédigé par DEVILLERS Dominique

Publié dans #galerie

Publié le 15 Juillet 2014

GALERIE

Le tableau de Paricia.

Il faut préciser que ce tableau n'est qu'une ébauche et que, depuis trente ans, je n'ai jamais pensé à le finir !...C'est étonnant mais j'ai quelques toiles dans le même cas et ignore le pourquoi du comment !...

Voir les commentaires

Rédigé par DEVILLERS Dominique

Publié dans #galerie

Publié le 10 Juillet 2014

L'amérique et mon estomac

 

Depuis mes nombreux voyages aux Etats-Unis, il y a une chose à laquelle je ne m'habituerai pas, c'est leur façon de se nourrir. Ici, il n'y a pas de règles et moi, petit français qui me nourrit à heures fixes et de petites portions, aux U.S.A, je dérouille.

Aujourd'hui, il est 19h et mon hôte s'inquiète de savoir si j'ai faim. Je lui réponds que oui car je n'ai rien avalé depuis hier soir à la même heure. En effet, personne ne m'a proposé à manger. Sans doute, piochent ils dans le frigo un bout de quelque chose en passant, mais moi, en tant qu'invité je n'ose pas, qu'à cela ne tienne, nous montons dans la voiture et il m'emmène au restaurant mexicain voisin et je me substante.

Le lendemain, peut être un peu vexé de m'avoir abandonné une journée, j'aurai droit à trois repas :

un breakfast à dix heures, deux oeufs au plat, saucisses , pomme de terre et french taosts, plus un "grand café".

J'en suis là de ma digestion quand vers les 1h nous arrêtons dans un restaurant pour manger le fameux chili de cincinnati, rien que du léger : des haricots rouges, du boeuf, avec des spaghettis et du cheddar.

Et vers les 6h, on aura quelque  chose à célébrer et je me retrouverai dans un restaurant gastronomique avec un énorme steak, surmonté de langouste et accompagné de purée. Mon estomac fait du yoyo.

Et puis il y a ces portions. Nous sommes dans un restaurant Mexicain, il fait très chaud et j'ai très soif !....

J'ai la folie de demander une grande bière sans réfléchir, mais quelle idée ?....

Je vois arriver "un énorme verre" de la contenance d'un litre à peu prés!... Je commanderai un petit burrito et quand je vois arriver le plat je me demande ce que doit être le grand burrito.

J'ai l'habitude de fréquenter les restaurants indiens et asiatiques en France, mais je n'ai pas le souvenir de ne pas avoir terminé mon assiette. Ici, il n'est pas rare que je reparte avec mon doggy bag. Comment nos amis américains peuvent ils enquiller tout ça.

Il est vrai que lorsque vous vous promenez vous croisez énormément d'obèses.

Mon estomac, lui, fait ce qu'il peut et j'essaie de l'aider à survivre !....

Voir les commentaires

Rédigé par DEVILLERS Dominique

Publié le 30 Juin 2014

Voici la rubrique humoristique sur l'actualité du mois de Juin, revu par Dominique Devillers.

BONNE SEMAINE A TOUS
Pas facile d'être drôle toutes les semaines !...
Je pense à ma fille qui se bat avec ses soucis de santé, je pense à ce tennisman qui lutte contre la maladie de Charcot, je pense à ce type qui en tue d'autres parce qu'ils n'ont pas la même religion !... Après tout, c'est peut être une solution !... Si on se tue les uns les autres parce qu'on n’a pas les mêmes idées, il y aura beaucoup de morts et on résoudra le problème du chômage !...Mais, à l'heure des commémorations de 1944, est ce que cette situation n'a pas déjà existée ?.... Je vous l'ai dit, pas facile d'être drôle tout le temps
Bonne semaine (quand même !...)

Aujourd’hui, c'est lundi de pentecôte !... Je ne voudrais pas foutre le bazar mais pente...côte, c'est un pléonasme.
Autrement rien de bien intéressant cette semaine !...Oh !...Hier soir, on a bien battu la Jamaïque huit à zéro mais c'est un peu comme si on les avait battu au ski !...
Le Pen est bien sorti de son sommeil pour nous sortir une connerie mais je ne sais pas si c'est vraiment drôle ! … Rendort toi jean marie svp !...
Et puis, il y avait les commémorations de 1944, donc on s'est retapé pour la énième fois le jour le plus long, on a admiré les tenues de la Queen, les prestations d'Obama et de Poutine et Hollande dans ses heures de gloire. J'en étais là avec mon petit brin d'émotion quand même. Ces gars là nous ont libéré !... Et bien, à cet instant précis, qui croyez vous qui prit la vedette sur l'actualité ?... Le dos de Ribéri !... Qui n'ira pas à la coupe du monde !...

A tous mes amis musiciens, Yannick Mercier, Urbain Lambert, Hubert Mounier, Mucho Tapioca, et les autres, j'ai décidé de vous offrir une chanson.
Je serais très heureux si vous acceptiez de me la mettre en musique.
Je sens qu'on tient le hit de l'année.... une pure merveille !...

Woh !.. Woh !... Woh !... Yeah !... Yeah !.... yeah !...
Si tu partirais, j'en mourrais !...
Reviens mon amour, à Namurs !...
Si tu me quittera, je pleurerais !...
Je mangerais plus de mûres !...

Woh !... Woh !... woh !... Yeah !... Yeah !... yeah !... (il faut de la vibe !..)

Seul sur cette plage, le sable me gratte !...
Tu t'enfuiras très loin de mouaaah !...
Donc je chanterais ce morceau de rap...euh....
Hey, je pense à touaah

Solo de guitare

Woh !.. Woh !... Woh !... Yeah !.. Yeah !... Yeah !....

Sous ce soleil qui chauffe j'attends la pluieeuh !...
Le chagrin m'envahit mon visage !..
Avec pleins de larmes sur mon lit, euh !...
Si j'essore, j'en fais un potage !...

Woh !.. Woh !... woh !... Yeah !.. Yeah !... Yeah !...

solo de guitare

Si tu m'avais t'aimé eh eh !...
J'aurais t'été plus gai eh eh !...
Mais pour une liaison de trop oh oh !...
Elle était mal t'a propos oh oh !...

Woh !... Woh !... Woh !.... Yeah !... Yeah !... Yeah !...

Fin

J'attends vos propositions avec impatience les amis...

(L'heure actuelle, je n'ai toujours pas de propositions, vous abusez on va louper le tube de l'été....)

Je ne sais pas ce qu’ils ont tous mais ils n’arrêtent pas de me bassiner avec le Brésil !... Brésil par ci, Brésil par là !... Rio à gauche, Rio à droite !.... Cela doit être un coup d’une agence de voyage. Ben dit donc, tu parles d’un budget publicitaire !...

Bon, ben moi, cette semaine je n’ai pas le temps de vous écrire et quand je dis que je n’ai pas le temps, je n’ai vraiment pas le temps. Oui, par ce que j’en connais qui disent ça car ils n’ont pas d’idées ou qu’ils n’ont pas envie de s’embêter à faire sa rubrique.

Non, ce n’est pas mon style mais aujourd’hui je suis pressé et très occupé donc je dois bien employer mon temps et surtout bien gérer celui-ci alors vous comprenez que consacrer quelques heures à vous écrire un article n’est absolument pas possible en ce lundi.

Oh bien sur, j’aurais pu le préparer la veille, mais cela n’aurait pas la saveur de la spontanéité du lundi, mais je suis certain que vous me comprendrez qu’un homme tel que moi soit très demandé et donc………… très occupé………………

-« Dis, Dominique, t’as pas fini de nous emm….. avec tes discours, ça fait cinq heures que t’es bloqué sur l’ordinateur !.... »

Bonne semaine à tous




Voir les commentaires

Publié le 30 Juin 2014

La sagesse permet de mieux résister aux aléas de la vie. Elle nous aide à savourer pleinement les moments heureux et à ne jamais désespérer dans les moments douloureux.

Frédéric Lenoir

Voir les commentaires